Durant notre séjour en Argentine nous avons goûté beaucoup de pâtisseries.

Bien sûr los alfajores sont les rois dans ce pays, mais franchement j'ai préféré la pasta frola.

C'est le côté "croustileger" de la pâte qui m'a séduite.

La recette originale est faite avec de la gelée de coing ou de la confiture de patates douces mais je rêve d'en faire avec de la confiture bananes chocolat; à suivre donc.....

Quant à Diane, j'ai connu son blog peu avant mon départ pour son pays.

C'est une argentine, vivant en France.

Je ne saurai que trop vous conseiller la lecture de son blog, tonique, drôle, riche en recettes, bref vous aurez compris que je suis fan !!

Mais comme je trouve qu'elle tarde à rentrer je tente de l'attirer par un gâteau de chez elle !!   

  Argentine_juin_2006_142

 

Ma tarte est partie si vite, hier, que personne n'a pris de photo

Celle ci vient du restaurant El moño rojo à Tigre près de Buenos aires où j'ai mangé la meilleure. (Gracias  Alejandro y Pablo,me tarda volver a su restaurante)

C'est simple à réaliser:

Pour la pâte : 150 gr de beurre froid, 150 gr de fécule de maïs, 200gr de farine, ½ cuillère à café de bicarbonate, 150 gr de sucre, 1 cuillère à café d’essence de vanille, 2 jaunes d’œufs, 2 cuillères à café de zestes de citron, 2 cuillère à soupe d’eau.

Pour la garniture : 350 gr de gelée de coing, 2 cuillères à soupe de jus de citron environ une tasse d’eau chaude ; 1 jaune d’œuf dilué dans du lait pour dorer.

Dans le bol du mixer, mélanger le beurre et la fécule de maïs, ajouter la farine et le bicarbonate jusqu’à l’obtention d’un mélange sablé. Ajouter le sucre et battre encore. Incorporer la vanille liquide, les zestes de citron et l’eau. Mélanger pour obtenir une boule de pâte en ajoutant plus d’eau si nécessaire.

Diviser la pâte en 2 parts (une plus grosse pour le fond de tarte, l’autre pour les croisillons de garniture). Etendre la plus grosse part sur un plan de travail fariné y tapisser un moule a tarte de 24 ou 26 cm beurré et fariné.

Ecraser la gelée de coing avec une fourchette et ajoutant le jus de citron et l’eau pour en faire une purée tendre mais pas liquide. (au lieu d’eau j’ai utilisé du jus de pomme).

Verser cette préparation sur la pâte.

Faire des bandelettes de pâte avec le morceau restant, décorer en croisillons la tarte.

Humecter au pinceau trempé dans le mélange jaune d’œuf + lait.

Enfourner à four moyen 30 à 40 minutes. Laisser refroidir et servir en saupoudrant de sucre glace ou de poudre de noisettes.

Argentine_juin_2006_145

  Argentine_juin_2006_148

La recette est tirée du livre Cocina criolla de Cecilia de Imperio, qui m’a été offert et annoté  par Valeria .

Traduction maison

Pour les curieux parlant espagnol : www.ceciliadeimperio.com