Je sais que vous avez frais pour la saison, mais ici, comme je vous le dis souvent, il fait bon toute l'année. Le plus frais enregistré en 3 ans sur le thermomètre extérieur est 22, le matin vers 7h00 ! (et là on prend le petit déjeuner dedans parce que 22 c'est froid), alors on peut deshabiller sans crainte.

IMG_5414        Le chadec est un agrume, très ressemblant au pamplemousse, sauf qu'il est gros, très gros même, (les plus petits font 1.5 kilos). Sa peau jaune citron est assez fine, mais entre la peau et la pulpe rose/orange, on  trouve un gros coussinet spongieux qui, j'imagine, conserve l'humidité pour  éviter que le fruit ne se desséche. Comme vous le voyez sur cette photo.
Dans le chadec tout se consomme.
           IMG_5416

La peau jaune, une fois séchée au soleil, rentre dans la composition du schrubb (vous vous souvenez)  la pulpe, après l'avoir mise en gelée d'hibiscus, il y a quelques jours, je l'ai, cette fois ci transformée en confiture.

Et la peau blanche spongieuse ? et bien sur les conseils de ma marchande d'oeufs, je l'ai confite ...


    IMG_5418IMG_5423  IMG_5413



Nous avons la chance d'avoir un sucre de canne bio au gout de miel, je sais, je me répète.., alors j'en use et abuse
Pour la confiture c'est simple; même poids de sucre que de fruit brut, 5 bon centimètres de gingembre tendre et frais écrasé au presse ail et quelques dés d'abricots secs.
J'ai lu que Mercotte, emploie de l'agar agar pour éviter de mettre trop de sucre, mais je ne peux résister à la couleur caramel que j'obtiens avec la méthode traditionnelle. Regardez, c'est beau et bon !
               IMG_5429   

IMG_5419     Parlons de la peau blanche :  c'est un peu long comme mise en oeuvre, mais le résultat est à la hauteur.
Bien décortiquer le chadec en séparant la pulpe du blanc, ça se fait sans peine.
Découper la chair blanche en tranches et faire tremper dans une eau légèrement salée pendant 48 heures. Changer l'eau 3 ou 4 fois  en cours de route et surtout ici, en Guyane ou dans les pays chauds, garder au frigo sous peine de fermentation (j'ai perdu une fournée)
Le troisième jour, égoutter les tranches qui ont pris une jolie teinte rosée, et les faire blanchir 10 minutes à l'eau bouillante.
Ainsi le peu d'amertume qui reste va disparaitre.
Egoutter encore.
Mettre le sucre de canne (500 gr) et un peu d'eau dans une casserole un faitou, c'est mieux, et faire bouillir pour obtenir un sirop épais, j'ai rajouté une gousse de vanille fendue et des graines de cardamome.
Plonger les tranches de chadec et laisser cuire à tout petit feu, une heure ( en réalité, jusqu'à ce que le sirop soit tout absorbé par ces petites éponges)
Mettre à sécher au four (30°)pendant 3 heures. Comme j'avais fait des briochettes avant, j'ai coupé le four et j'ai oublié les chadecs jusqu'au lendemain matin.

IMG_5457