Je suis un peu abassourdie par tous les commentaires et mails plus gentils les uns que les autres sur le billet précédent. Je vais tâcher de répondre à chacun(e) en particulier, il y aura eu en 3 jours 1500 visites....alors rendez vous dans 1 an comme le dit si justement Dorian, moi en tout cas j'y serai !

Elvira, la jolie souris du Portugal, a eu la bonne idée de nous demander de lui faire parvenir une recette typique qui illustre bien de notre région.
J'ai hésité entre Le bouillon d'awara qui se consomme pour Pâques,  on dit ici, que celui qui en prend  une fois reviendra  obligatoirement en Guyane.  J'ai pensé aussi au blanc manger coco  dont j'ai déjà parlé ici, il y a déjà 2 ans, et finalement grâce une papotte samedi sur le marché avec Yves le fabriquant de Cacao bio local, je vais vous donner la recette du 

chocolat de première communion .

choco_005   Antanlontan, la première communion était pour les gangans (anciens), un évènement important dans l'année, tout comme la rentrée des classes. De bon matin, la cuisine embeaumait de mille senteurs, les préparatifs de le fête allaient bon train, on s'activait pour préparer les gâteaux, et le cacao au lait. On sortait ce jour là la vaisselle des grandes occasions, les beaux verres et les nappes brodées. Ce chocolat était offert aux enfants pour le petit déjeuner avec une belle part de "pain au beurre" (qui est une sorte de brioche tréssée)  

Aujourd'hui encore le bâton de cacao traditionnel existe toujours, il n'est plus enveloppé comme avant d'une feuille de papier ou de bananier grâce à cause des normes européennes.
La tradition du chocolat offert aux enfants et aux invités est, elle, bien vivante heureusement.

Il faut: 
1 boîte de lait concentré sucré, 800 gr d'eau, 50 gr de chocolat noir en bâton, 1 cuillère à soupe de maïzena, 1 bâton de cannelle, 1 zeste de citron vert, 1 pincée de noix de muscade râpée.

préparation :

mettre l'eau à chauffer avec la cannelle et le zeste de citon. Ajouter le lait concentré sucré puis le chocolat râpé et la pincée de noix de muscade.
delayer la maïzena dans un peu d'eau
dès que le chocolat entre en ébullition, baissez le feu et versez la maïzena, laisser épaissir en remuant sans cesse, 5 minutes.
laisser tiedir avant de servir et ...penser à essuyer les "moustaches" en chocolat.

Je sais combien Elvira est attachée aux traditions, je lui offre donc cette deuxième recette, écrite dans le texte original de Rosette, recopié par Martine en respectant la phonétique :   

Le chodo

"Si tu as beaucoup des invités, tu fais quatre litres chodo. Si tu n'as pas beaucoup des invités, tu fais deux litres.

Si c'est pour quatre litres que tu veux, tu mesures quatre litres d'eau, tu le mets à bouillir avec un bon cannelle, "miscade" vanille à bon l'odeur, et pi tu ajoutes les quatre pots (boîtes)  de lait Nestlé. Tu le laisses bien à bouillir. Pendant ce temps tu bats les oeufs, trois "zé" par litre d'eau. Quand c'est bien bouilli, tu éteins le fé (feu). Tu mets un peu de lait refroidrir dans une casserole et tu ajoutes les oeufs battis, après tu remets le faitou au "fé"  doux et tu ajoutes ce que tu as mis dans la casserole, piti à piti, en le remuant jusqu'à finir la cuisson. Mais tu laisse pas bouillir"

sources: magazine n°42 de Maison créoles qui lui même s'est inspiré des cahiers de la gastronomie créole

choco_006
choco_003



Suite à un mouvement de protestation des agents EDF nous allons encore une fois être pris en otage, un préavis de grève illimitée  entrera en vigueur demain matin !
si je ne suis pas au poste ce n'est pas une désertion, juste une maltraitance !!!
Sachez qu'il s'agit d'une riposte à la mise à pied d'un agent EDF ayant frappé le directeur, tout le personnel est mécontent, les élus locaux les soutiennent et même la toute nouvelle élue à l'assemblée........