Ce matin, j'ai reçu ce texte dans ma boîte mail; il faut vous dire que cette période de l'année voit de nombreux départs . Alors les compagnons poilus deviennent vite encombrants et surtout coutent cher (transport, caisse, vaccins anti rabique...)

Je vous livre ce texte que m'a fait parvenir, via son humaine, Toby le chien.

Vous qui partez, prenez le temps de le lire. Vous qui arrivez aussi, quand vous vous baladerez à la découverte de votre nouveau lieu de vie, si vous voyez un chien au bout d'une corde dites vous bien qu'il a envie de vivre libre et heureux !!

Cela va faire 30 mois, 18 jours et 2 heures que je suis arrivé dans ta maison.

Je me souviens encore de la joie des enfants, de lattendrissement de ta femme, et de ta fierté de me présenter à tes amis « cest MON chien », à tel point que je me sentais le roi du monde. Devant tant de marques de respect, si jai, il est vrai, maladroitement, manifesté ma joie en pissant parfois un peu partout, jai surtout pris la résolution de veiller sur toute cette admirable famille et sur sa maison. Jamais je ne vous ai déçu, preuve en est cet os savoureux, offert le jour où jai mis en fuite un cambrioleur.

Véritable membre de la famille, jai tremblé quand le plus petit a eu la dengue, ne touchant à mes croquettes que quand nous avons ou reprendre nos jeux. Je vous ai accompagné partout, chaque fois que vous le pouviez, et seul le chagrin des enfants de devoir me laisser te faisait braver les interdits.

Tu as soigné mes puces, je soignais ton humeur quand, les yeux dans le vague, tu grattais ma tète et mon dos.

Pourtant, depuis 10 jours, je sais que quelque chose se prépare. Max, le fila du voisin a bien tenté de mavertir, mais je suis persuadé quil délire le pauvre vieux.

Quoi ? tu vends ma caisse de voyage en avion car je ne prends pas lavion avec vous ? Il est crétin, nest ce pas ?

Et puis quoi encore ? tu nas pas fait faire mon rappel de vaccin car ce nest plus dans tes priorités ?

Quelle idiotie, toi toujours si soigneux de moi !

Enfin quoi, tes enfants qui sont en train de finir la carte destinée à ce merveilleux père, vont ils en fait découvrir que tu vas leur mentir, leur affirmer que je me suis sauvé, alors que tu mauras laissé, en laisse, à un arbre après le pont du Larivot ?

Ou vont ils avaler cette légende de Toby placé dans une famille, alors que je croupirai au fond dun trou creusé à côté de ce sentier de la Mirande où nous aimions tant nous balader ? Ce Max dit vraiment nimporte quoi. Ces chiens errants dont on parle tant nont jamais eu de maître ni daffection, ça se saurait !. Ils ne sont pas comme moi, que tu nommes « mon super Toby » en me claquant une bise sur la truffe. Non, tout cela est un délire de vieux Fila. Hein ? Dis moi ? Il ment ?

 .Tu pourrais me regarder au moins, tu me regardes moins ces temps ci, et je nai plus mon câlin du matin. Ou alors Max ne délire pas tant que ça après tout, et les enfants ne savent pas que leur cher papa, celui de la carte « bonne fête papa », est capable de mentir à ce point, au nom de son seul confort. Mais non, ce nest pas possible, je narrive pas à le croire.

Ah ! javais raison, chouette! il délirait bien ce Max ! Je te vois prendre la laisse, on va en balade, tous les deux, chouette maître que jaime...

Par contre, la corde que tu prends avec toi, cest pour un nouveau jeu, hein ! dis mois ! hein ?

                                                                                                                                   signé TOBY