Les étals du marché proposent de plus en plus de cabosses de cacao. C'est la saison de la récolte.

Le cacaoyer pousse en guyane depuis fort longtemps mais n'est plus exploité en quantité. Les cabosses se développent directement sur les troncs et suivent une floraison blanche et très discrète.

photos_pour_le_blog_cafecreole_188photos_pour_le_blog_cafecreole_167

     plant de cacaoyer et 3 cabosses                                         notez l'évolution de la couleur.

Une cabosse pèse environ 500 grammes et renferme de nombreuses petites fèves noires. Celles-ci sont enveloppées dans une substance blanc-rosée. Elles sont disposées en grappe de part et d'autre d'une tige centrale.

photos_pour_le_blog_cafecreole_205photos_pour_le_blog_cafecreole_206

la cabosse partagée en deux                                               les fèves sont attachées à la tige centrale

photos_pour_le_blog_cafecreole_213photos_pour_le_blog_cafecreole_210

les fèves entourées de la substance blanche                          les guyanais aiment son goût sucré

Les fèves sont mises à sécher à l'air libre (les miennes ont été en partie dévorées par les oiseaux !!!); la pellicule blanche va alors se détacher. Ensuite elles seront torréfiées, puis broyées, malaxées jusqu'à obtention d'une pâte. C'est la torréfaction qui va developper l'arôme du chocolat (les fèves crues sont amères). Nous avons, hélas consommé immédiatement ma petite fabrication (pas de photos)

La pâte obtenue est ensuite roulée en forme de baton puis enfermée dans une feuille de bananier et enfin mise à sécher. Sur le marché local, on ne trouve que des bâtons. La fabrication est artisanale et la production très faible.

photos_pour_le_blog_cafecreole_198Un baton artisanal du marché

Depuis peu, un courageux jeune retraité à décidé d'exploiter des cacaoyers laissés à l'abandon. Il travaille à la confection de plaques de chocolats "croustillantes" en y incorporant des brisures de fèves. C'est un grand plaisir pour nos papilles.

photos_pour_le_blog_cafecreole_2191

voici les plaques élaborées par Yves, dit Yvor de walapulu

Walapulu signifie cacaoyer en Oyampis. Il s'agit d'une tribu amérindienne vivant dans le sud de la Guyane.

Je vous conseille une visite cacaotée sur son site http://www.walapulu.com/ il organise un concours une fois par an et offre du chocolat au gagnant.

Je terminerai par une vue sur "ma modeste plantation" !!!

Yves peut être tranquille encore 5 ans avant la concurrence. photos_pour_le_blog_cafecreole_223